Chers lecteurs, chers électeurs,

Pour saluer à ma manière la visite prochaine dans notre ville du Président d’un parti qui se situe à droite de la droite, j’ai apporté ma modeste contribution au blog de campage du PCS de la ville.

Bonne détente !

Le Président d’un parti qui se situe à droite de la droite et qui se présente chez nous comme étant du centre viendra prochainement à Fribourg. Viendra-t’il avec sa chèvre ou avec son âne gris ?

Nous Fribourgeois, nous ne sommes pas des moutons. De plus nous adorons les moutons noirs, qui avec les blancs, portent fièrement jusque très haut dans nos montagnes et ce dans toute la Suisse, les couleurs de notre cher Canton.

Nous membres fribourgeois du PCS exprimons notre sympathie avec tous les commerçants et cafetiers. Nous regrettons que les « gourmands » de tous poils les fassent péricliter par appât du gain en les pressant comme des citrons.

Voici quelques exemples qui montrent comment les « gourmands » tuent les cafés :

Un grand café très populaire du quartier de l’Auge a fermé. Raison : son propriétaire demandait 10’000.- de loyer par mois

Un café important du quartier du Jura a vu son tenancier jeter son tablier. Raison : le propriétaire, un parti de droite, demandait 8’000.- par mois

Les cafetiers en ont manifestement marre de trimer pour engraisser des spéculateurs.

De plus la politique de la droite a supprimé la clause du besoin. Résultat : pléthore de cafés.Les banquiers quant à eux ont provoqué une crise économique sans précédent.

Conclusion : La droite de la droite ferait bien de regarder la poutre qu’elle a dans son œil avant de chercher à la loupe le brin dans l’œil de ses voisins.

Les moutons noirs et les moutons blancs votent PCS, qu’on se le dise!

Publicités